Affaires scolaires

Cours d’intérêt général

Cours d’intérêt général en philosophie et théologie

Le CUD accueille quiconque s’intéresse à la philosophie ou à la théologie et qui souhaite suivre des cours d’intérêt général.  On accorde le statut d’auditeur libre aux personnes qui suivent des cours sans obtention de crédits. Au CUD, il est permis de s’inscrire à un maximum de 8 crédits par session à titre d’auditeur libre. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances ou une expérience préalables dans le domaine d’intérêt et l’inscription à un certificat ou un programme spécifique menant à un grade n’est pas requise.

Si vous assistez à un cours d’intérêt général, il est attendu que vous participerez à toutes les activités d’évaluation du cours à l’exception de l’examen final. Au terme du cours, votre relevé de note indiquera votre statut à titre d’auditeur libre. Après avoir complété un certain nombre de cours avec un niveau raisonnable de succès scolaire, vous pourriez être admissible à vous inscrire à un programme d’études à temps plein.

Faculté de théologieFaculté de philosophie

Processus d’inscription à un cours d’intérêt général

Les auditeurs libres ne sont pas tenus de soumettre un dossier de demande. Il suffit de s’inscrire en ligne en cliquant sur l’icône «S’inscrire» qui se trouve au bas des descriptions de cours qui vous intéressent. Aussi, vous pouvez compléter le formulaire d’inscription qui se trouve ici et soumettre celui-ci dûment rempli en personne au bureau du registraire (bureau 310) ou par courrier à l’adresse suivante:

Bureau du registraire, 96 avenue Empress, bureau 310, Ottawa, Ontario, K1R 7G3

Pour de plus amples informations sur la disponibilité des cours ou pour prendre rendez-vous pour s’inscrire, veuillez envoyer un courriel à  info@udominicaine.ca ou communiquez avec nous par téléphone au 613-233-5696 (x310).

Faculté de théologie

Cours offerts au premier semestre (automne):

DTHI 4511-4512-4513

Monday, from 8:30 a.m. to 11:20 a.m.

Faut-il demander la guérison à Dieu ou à la médecine ? Est-il raisonnable d’espérer de Dieu une guérison miraculeuse, ou bien est-il préférable de tout attendre du médecin ? Les malades ou les personnes en situation de handicap peuvent-elles participer à des groupes de prière de guérison ? La Bible a-t-elle quelque chose à dire sur la médecine ? En quoi le Christ pourrait encore être un exemple pour les médecins et les professionnels de santé ? À partir des Écritures, la Bible en main, ce cours apportera une réflexion approfondie sur la place et la mission de la médecine, en se confrontant à la question difficile de la guérison et du salut. Il sera composé de trois grandes parties : La Bible et la médecine (I), Le Christ médecin (II), Guérison, soin et salut (III).

Le jeudi, de 17h30 à 20h20 = les 10-17-24 sept. et 1er oct.

 

DTHI 4512 Médecine, guérison et salut II : Le Christ Médecin (1 cr.)

Le jeudi, de 17h30 à 20h20 = les 15-22-29 oct. et 5 nov.

 

DTHI 4513 Médecine, guérison et salut III : Guérison, soin et salut (1 cr.)

Le jeudi, de 17h30 à 20h20 = les 12-19-28 nov. et 3-10 déc.

 

DTHI 3162 Introduction aux livres historiques (3 cr.)

Le jeudi, de 13h30 à 16h20

Le canon de la Septante grecque, suivi par la Vulgate latine qui est à l’origine de la Bible chrétienne, a créé une nouvelle catégorie de livres bibliques, les « livres historiques ». Dans l’histoire de l’interprétation, cette catégorie a causé des malentendus et incompréhensions, surtout après la naissance de la science historique et le développement de l’archéologie qui ont remis en question l’historicité des récits. Dans ce cours, on se demandera d’abord s’il y a vraiment de l’histoire dans les textes bibliques. Une fois cette question clarifiée, on proposera une introduction aux livres de Josué, Juges, Samuel, Rois, Esdras – Néhémie et Chroniques.

 

Cours offerts au second semestre (hiver):

Dans le cadre de la série « La Bible et ses lectures »:

REPÈRES POUR LIRE LA BIBLE :
L’APPROCHE DITE HISTORICO-CRITIQUE (1cr.)

Professeur : Michel Gourgues, o.p.
Horaire : le samedi en matinée, de 9h00 à 12h00
Les 5, 12 et 26 février et le 12 mars 2022

Que nous le sachions ou non, que nous le voulions ou non, il suffit de lire nos traductions de la Bible, avec leurs notes et leurs introductions, pour constater que nous vivons des acquis de cette approche scientifique de la Bible, bien rodée depuis le 19e siècle et désignée comme « exégèse historico-critique ». Comment se pratique-t-elle? À quelles questions cherche-t-elle à répondre? À quelles questions ne peut-elle pas répondre? Le cours se propose de fournir les repères essentiels pour une exploration selon cette approche du Nouveau Testament en particulier. Étudiants et étudiantes seront heureux d’y trouver une véritable méthode de travail, avec une mine d’exemples pour l’illustrer.

N.B. A fait l’objet d’une publication récente dont nous nous servirons au cours [Repères pour une exploration historico-critique du Nouveau Testament (Cahiers Évangile, no 192), Paris, Éditions du Cerf, 2020]. Ce texte sera mis à jour et complété par un dossier accompagnateur.

 

DTHI 4120 Bible et questions contemporaines – Violence et paix I : Premier regard sur l’Ancien Testament (1 cr.)

Le samedi, de 9h30 à 11h20 = les 13 et 27 fév.           

La question de la violence dans les textes fondateurs des trois grandes religions monothéistes est une question majeure qui leur est posée par le monde contemporain. Comment expliquer aujourd’hui que la Bible, surtout dans l’Ancien Testament, non seulement soit pleine d’évènements violents, mais présente même un Dieu violent qui semble aimer et vouloir la violence? Un effort d’interprétation, voire de réinterprétation, semble plus que jamais nécessaire.

Dans un premier regard sur le sujet, nous verrons le vocabulaire pour désigner la violence et la paix. Nous verrons ensuite quels sont les critères et limites, dans le monde ancien, qui rendaient la violence acceptable, voire nécessaire. Nous jetterons alors un regard sur l’histoire des origines (Gn 1-11) qui présente une violence « originelle » et les lois du Pentateuque qui voudraient l’endiguer. Puis nous étudierons et « désamorcerons » plus spécialement le livre de Josué, chronique d’un génocide ordonné par Dieu.

 

DTHI 4121 Bible et questions contemporaines – Violence et paix II : Deuxième regard sur l’Ancien Testamen (1 cr.)

Le samedi, de 9h30 à 11h20 = les 13 et 27 mars   

Dans un deuxième regard sur l’Ancien Testament, nous étudierons la théologie ou la spiritualité qui sous-tend la violence dans l’Ancien Testament ainsi que les espérances de paix. Nous examinerons d’abord la théologie de la guerre sainte, mise en lumière il y a plusieurs années par un célèbre petit livre de G. von Rad. Puis nous étudierons les textes sur la paix soit dans les récits, soit chez les prophètes qui ont parlé de la « paix messianique ».

 

DTHI 4444 L’Évangile est-il une école de bonheur ? (1 cr.)

Le lundi, de 13h30 à 16h20

L’Évangile est-il une école de bonheur? Dans notre société actuelle, le bonheur est devenu un droit et même un devoir. On cherche l’euphorie perpétuelle. Face à une telle quête, le message évangélique, dans sa radicalité, apparaît comme un frein, une contrainte. Et le bonheur qu’il promet dans l’au-delà est perçu comme une illusion, une façon d’échapper à un réel trop rude. Le christianisme serait-il une religion ennemie du bonheur? Comment concilier recherche de bonheur et Évangile?

Nous commencerons par identifier la forme contemporaine de la quête du bonheur. Nous ferons ensuite le point sur le fameux « mépris du monde » longtemps associé à la tradition chrétienne. Puis nous aborderons l’apport de l’Évangile à la problématique actuelle du bonheur autour de deux thèmes. Premièrement, nous mettrons en lumière la durée de l’eschatologie face à la valorisation de l’immédiateté. Deuxièmement, nous développerons la joie du Royaume face à la recherche effrénée des plaisirs. Enfin, nous réinterpréterons le paradoxe des Béatitudes pour aujourd’hui.

S'inscrire

Faculté de philosophie

À suivre…

S'inscrire

Avez-vous des questions additionnelles?​ Un aviseur académique vous répondra sous peu.​

    COVID-19mises à jour